Le destin des coeurs perdus, tome 2 : La Rebelle de Castel Dark

JC Staignier


Résumé


Angleterre, 1396. Aelis de Percival fuit son pays natal afin de rejoindre sa sœur Jane. À bord du Goéland, elle fait la connaissance du capitaine Sadler. Néanmoins, la jeune femme poursuit un seul but : attirer Arthur de Templeton en France. Entre l’amour et la vengeance, Aelis trouvera-t-elle le courage d’affronter ses démons ?

Mon avis

Comme je le dis souvent pour apprécier le tome 2, il faut d'abord lire le tome 1 alors voici le lien vers la piqûre de rappel


Le tome 2 est consacré à la plus rebelle de la famille de Percival: Aélis et qui est pour ma part, le personnage qui m'a le plus marqué dans le premier tome mais ce deuxième tome me fascinera t il autant que le précédent? 


Ce qui m'a le plus fasciné chez cette auteure c'est la prise de risque en gardant l'âge de ses personnages comme il était d'origine. Je m'explique: lorsque vous regardez un film au temps des chateaux, les héros et héroïnes ont dans la vingtaine, trentaine voire quarantaine. Mais dans ce cas-ci, Jc Staignier a respecté les âges "médiévaux' qui voulaient qu'une jeune fille de 12 ans soie une adulte et c'est bien normal étant donné que l'âge de décès avoisinait les 30 ans quand ils avaient de la chance. Un parti pris qui m'a beaucoup séduit dès le premier tome. Mais qu'en est-il de ce second ouvrage? Va t il m'intriguer, me surprendre, me faire vibrer?

Ce deuxième tome tourne essentiellement autour de la petite dernière de la famille de Percival: Aelis. La rebelle, celle qui ne se laisse pas faire et qui sait prendre les rennes de la famille pour la guider quand c'est nécessaire. Des choix difficiles, elle a du en faire et je peux vous assurer que même moi à mon grand âge je ne sais pas si j'aurais su les assumer comme elle. Elle doit diriger l'affaire de la famille qui part à vaut l'eau car son frère n'est pas un chef-né tandis que notre rebelle l'est de part son caractère mais aussi grâce à son père qui l'a laissée faire.

Les trames principaux de ce second tome est: la vengeance, la haine mais aussi l'amour inconditionnel et la difficulté d'aimer suivant les circonstances. Il est vrai qu'Aélis tout comme ses sœurs ont subi beaucoup de malheurs et ont beaucoup souffert comme par exemple Mary qui pensait s'être mariée par amour mais dont la vie s'est vite transformée en enfer et cet amour mort-né n'a eu comme résultat la mort. Une mort que je ne décrirais pas mais dont Aélis n'acceptera jamais. Aélis veut venger sa sœur par un moyen que je ne décrirais pas en vous laissant le loisir de le découvrir par vous-même car non seulement elle se venge mais elle ne s'arrête pas à ça. Elle a un caractère très pointu, elle est obstinée au possible et ne s'arrête jamais avant d'avoir obtenu ce qu'elle voulait et elle va devoir en faire des choses et en accepter d'autres pour son malheur et son dégoût. Mais en plus de cette héroïne rebelle à souhait, Jc Staignier a ajouté une touche de surnaturelle qui a la particularité de parler du passé de la famille de Percival. Les explications sur le passé de la grand-mère de Aelis (Eryn) vont trouver des échos dans le présent combat terrifiant et sans merci que la rebelle a décidé de mener. Mais il est bien entendu qu'il y a d'autres personnages qui gravitent autour d'elle pour son bien mais aussi pour son malheur... A vous de le lire pour le savoir.

Je félicite cette auteure qui a une plume puissante, addictive et qui a su donner de l'épaisseur à son histoire. Elle a su trouver les bons mots pour exprimer tel ou tel sentiment. C'est comme si l'histoire m'enveloppait pour que je comprenne mieux leur vie, leurs sentiments (colère, haine, dégoût mais aussi tristesse, amour, amitié) car pour faire un bon roman, il faut y apporter divers sentiments mais sans en faire de trop. Elle a trouvé le bon dosage pour les différents moments de l'histoire. Une histoire de laquelle j'ai eu du mal à m'extraire tellement j'étais en immersion avec toutes ses personnes et mon cœur a vibré, saigné mais il s'est aussi gonflé de joies et d'amour.

En un mot comme en cent, c'est un roman qu'il ne faut pas laisser passer. Il est intense, puissant et juste sans trop de fioritures ou effets de tournures de phrases. J'ai passé un excellent moment jusqu'à ce que je tourne la dernière page.... Pfff bon ben je devrais attendre le prochain tome pour la suite qui j'espère sera pour bientôt

En attendant, je te souhaite bon vent vers de nouveaux horizons et de nouveaux lecteurs, lectrices qui aimeront ce roman comme moi j'ai pu l'aimer....

Entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas...







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

D ocre et de sang

Krokodil

Intrigue à ushisart