Sale quart d'heure pour la mort

Karine Gournay


Résumé


La journée n’avait pas si bien commencé que ça pour l’inspecteur Johnny Belle Gueule et c’était loin de s’arranger. Car les deux enquêtes successives qu’il doit mener au cœur d’un bayou de Louisiane, chez la famille Broussart, propriétaires d’une ferme aux alligators, le conduiront sur des pistes plus qu’hantées par les Ombres du passé.

Mais c’est sans compter sur sa ténacité et son humour noir qui l’aideront entre autre à braver la Mort elle-même, en chair et en os...



Mon avis


Ce roman, je l ai déjà lu une première fois lorsque j étais dans le comité de lecture et
ici c est ma deuxièmement fois car on me l a proposé sur simplementpro et cela n ' a fait
que confirmer ce que je pensais déjà du livre.


Déjà le nom du héros est Johnny BELLE GUEULE…. Franchement, j adore.
J ai l impression de faire un retour dans le passé avec ce nom, un petit trait
d'humour de l'auteure !!!
Maintenant un peu de sérieux.  
Ce roman regroupe différents genres : fantastique,  policier, thriller avec une petite
touche d’humour.
La lecture est franchement agréable car chaque chapitre représente l’allocution
d’un des nombreux personnages ( Keira, Tess, Johnny Belle Gueule, Mos....)
Mais pas seulement car parfois les chapitres font référence à un moment tragique
du passé qui expliquent les événements du présent. Je sais que ça peut paraître flou
mais c'est la meilleure façon que j'ai de vous le dire, il faudra le lire pour le comprendre.
Hé oui, on y revient mais d'une façon différente : le passé et le présent...
Les fantômes ne sont pas toujours là pour nous faire peur et ce ne sont pas non plus
de gentils Casper comme on en voit dans les films. Il arrive dans certains cas,
que l'on se retrouve en présence de deux types de fantômes aux envies et
besoins complètement différents. Mais un fantôme est en faite une âme qui n'a pas terminé
quelque chose et elle reste là pour régler ce problème. Mais dans ce cas-ci, c'est quoi
le problème? Je ne peux pas vous le dire sinon j'en dirais trop et ça ne se fait pas mais je
dois avouer que si j'étais à la place de ses personnages, je n'en aurais pas mené large car
l'auteur décrit très bien les scènes et parfois trop bien... Ca m'a parfois donné
des petits moments de stress.
Mais que dire de l'endroit, du décor choisi pour cette histoire? La ferme aux alligators...
C'est vraiment spécial, tout le monde a envi de caresser ces petits animaux...
Non je rigole, mais ça rend l'ambiance d'autant plus intrigante car je n'ai pas encore
lu de roman avec ce genre d'animaux "domestiques".
Mais les évènements du passé qui sont relatés sont tristes car ce sont peut-être
des choses qui sont arrivés même si dans le cas présent ces évènements viennent
de l'imagination de l'auteure.
Même si à un moment je me suis sentie perdue lors de ma lecture, j ai trouvé l'explication
manquante plus loin dans le livre.
Mais il y a un (e) invité  (e) surprise qui mettra un peu de piment dans l histoire.
Un personnage étonnant que personne ne s’ attend à voir débarquer dans ce genre
de lecture.
Quand le surréalisme s’ invite dans une histoire de famille ça donne naissance à
un roman sans temps mort et à des surprises tout au long de la lecture car parfois
on espère entrevoir la suite des évènements mais pas dans ce roman-ci.
J'avais gardé une très bonne impression de ce roman lors de ma première lecture lorsque
j'étais dans le comité mais ici mon ressenti a été confirmé. C'est bon livre.
J’ai passé un très bon moment et je remercie l auteure et sa maison d’édition
de m avoir donné l’occasion de le redécouvrir.

Ha oui, j'allais oublier... Concernant le titre, car j'aime en chercher l'origine , je l'ai trouvé
mais pas aussi vite que je le pensais... Mais vous ne pouvez pas passer à côté de son origine
Il faut lire pour le découvrir..

Ce fût un plaisir.


Commentaires