Ophelia

Ophélie CURADO






Résumé


Ophelia est une communauté non-constituée en société, dans le comté de Northumberland, dans l'État de Virginie. Autrement dit, ici tout est différent. 

Jack Anderson, quarantenaire et commercial itinérant dans la vente de brosses à dents l'apprendra à ses dépens. Alors qu'il cherchait son chemin, il se retrouve par hasard - rien n'est dû au hasard, tout n'est que l'œuvre du Destin - dans la charmante petite communauté d'Ophelia. Très vite, il se laissera ensorceler par une prostituée qui aura tout de la créature à laquelle il est impossible de résister. Et pourtant, Ophelia est jalouse comme une femme et tout ce qu'elle prend, elle ne le rend jamais...

Joyce Sullivan est une jeune journaliste passionnée par son métier. Menacée de perdre son travail par un patron exigeant, elle est à la recherche du prochain gros titre qui pourra sauver sa carrière. Fouineuse et imprudente, elle arrivera à Ophelia où elle commencera à mener sa petite enquête. Joyce apprendra alors à ses dépens, qu'ici, de noirs secrets n'ont pas fini de faire couler autant d'encre, que de sang...

Dans la spectrale ville d'Ophelia, les apparences sont trompeuses et ceux qui en savent trop ne sont plus là pour en parler. Dans cette communauté, rien ne fonctionne comme il faut. Mais c'est ce qu'on essaye de nous faire passer pour normal, qui est le plus effrayant...


Mon avis


J'ai déjà eu la chance de découvrir un roman d'Ophélie que j'ai beaucoup apprécie et je la remercie pour m'avoir donner l'occasion d'en découvrir un deuxième.

Pour ce roman, comme pour beaucoup d'autres, je regarde la couverture et je me fais "des films" comme on dit... Ophélia, un prénom de jeune fille...un prénom qui fait rêver... Une histoire d'amour qui aurait mal fini???

Ensuite j'entame ma lecture (toujours sans avoir lu le résumé....) et comme ce n'est pas ce que j'avais imaginé (comme souvent...mdr) j'ai vu que c'était une ville et qu'elle était bien mystérieuse... 

Comme dans son premier roman, Ophélie est très lyrique dans ses descriptions, il suffit de fermer les yeux et voilà , grâce à ses multiples petites choses qu'elle décrit avec beaucoup de mots légers, elle nous entraîne dans son histoire... Telle une araignée, j'étais sa proie et pas moyen de m'échapper... Une fois prise , c'est foutu , vous ne lâchez plus l'histoire jusqu'au bout.

J'adore des phrases telles que "la bluette de son insigne répondit au clin d'oeil émeutier de Joyce" et " L'immortalité, ce n'est rien d'autre que l'enfer...." et ceci est un petit aperçu des phrases splendides qu'elle utilise pour raconter l'histoire de cette ville.

A l'instar de beaucoup de romans, le héros principal de l'histoire n'est pas un être humain mais une ville et pas n'importe laquelle... Ophelia... C'est un nom qui fait envie... Un paradis? Un enfer? Ça je vous laisse le découvrir ....Mais les personnages sont tellement bien détaillés ... Ils ont chacun leur caractéristique..Par exemple, Chloey est une jeune femme blonde dont les pointes des cheveux sont roses.... Le physique et le psychique sont très importants pour la compréhension de ce roman.

Il y a aussi une place importante pour les sentiments qu'ils soient bons ou mauvais .... Non non je ne donnerais pas plus d'indices sinon ça saboterait l'intrigue car même si ce n'est pas un thriller...Il y a une intrigue.

L'ambiance générale est ambiguë car la romancière joue beaucoup avec les mots non pas pour perdre le lecteur mais par "poésie"...

Mais il y a un passage que j'ai apprécié (qui se situe vers la fin) qui m'a surprise... car ce genre de passage n'est pas coutumier de ce genre de roman (enfin c'est ce que je pense... ;) ). C'était très agréable ... Vous comprendrez quand vous lirez...

En résumé, c'est un très bon livre qui est léger et très différents de par les "envolées lyriques" utilisées pour les descriptions, ce qui est très agréable mais je dois dire que l'histoire en elle-même m'a vraiment ravie...

Je vous félicite car écrire un roman avec d'aussi beaux mots c'est pas facile sauf si vous êtes une passionnée , ce dont je suis certaine... Bravo... Bonne continuation...

Commentaires