La fille à la peau pâle et frêle de Jennifer del Pino







Résumé


Je suis jeune et belle, mais unique. Une bonne citoyenne qui se fond dans la foule, mais n'obéit qu'à ses propres règles, avançant masquée. Je ne ressens aucune des émotions qui habitent généralement les humains : pas de sentiment, pas de compassion, pas de générosité, pas d'amour ni d'affection pour mes parents, ni pour personne d'ailleurs. Ma première victime ? Le chat de ma mère. J'avais huit ans... Mon caractère colérique et mes crises de paranoïa m'ont conduite très jeune chez le psychiatre. Je l'ai vaincu par mon silence. Je perçois les gens comme des êtres maléfiques. Ma mère, psychorigide, ne m'a jamais manifesté son affection. Mon père était indifférent. Déçus par leur fille, qu'ils sentaient différente, ils me frappaient et me punissaient durement. Je ne veux pas vous effrayer, juste vous faire comprendre. Servez-vous de ces mots pour vous évader, pour vivre ce que vous n'oserez jamais faire, pour vous projeter dans un monde que vous ne connaissez pas. Le temps d'un livre, continuez l'expérience... Mon expérience.





Mon avis


Ce roman est vraiment atypique. Il ne faut pas le mettre entre les mains de tout le monde alors âmes sensibles surtout n'allez pas plus loin.
C'est vraiment de la bombe.
Ce livre est pour moi comme le journal intime d'une psychopathe. Et quelle psychopathe.... L'audace de l'auteure aura été pour moi d'être dans la tête d'une psychopathe mais d'une jeune voire très jeune ... 8 ans pour le commencement. J'y ai lu le cheminement de moi profondemment noir et démoniaque.
Lire cette biographie qui veut que le lecteur s'invite dans sa tête et fait en sorte qu'il ne lâche pas le livre car il voudra savoir la suite...comme on dit, le comment du pourquoi...bon soit...
Le livre est effrayant par le fait qu'elle nous explique ce qu'elle ressent et ce qu'elle a l'intention de faire et pourquoi... C'est tout simplement démoniaque et absolument pervers...
Mais on finit par "supposer" comprendre comment elle en est arrivée à "ça"...
Je me demande si on naît psychopathe ou si on le devient suite à des évènements graves subis.
Elisa (le personnage principale voire unique) a un caractère plus que froid, glacial ... complètement inaccessible sentimentalement.
Ce livre touche finalement un sujet très connu de part ses retombées médiatiques mais tellement méconnu par ses réels sources de problèmes.
Je dis bravo pour l'audace de cette écrivaine pour ce roman terriblement réel et affreux... Tiré de faits réels ou de son imagination , Jennifer del Pino laisse planer le doute jusqu'au bout et même au bout je suis toujours là à me poser des questions...

Commentaires